Pour les entreprises et l'industrie

Constituée du fleuve Saint-Laurent, de la Voie maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs, l'Autoroute H2O est une véritable autoroute maritime de 3 700 km (2 300 milles) partagée par le Canada et les États-Unis. L'Autoroute H2O rejoint directement le centre commercial, industriel et agricole de notre continent. Quelque 100 millions de personnes y habitent, soit environ le quart de la population totale du Canada et des États-Unis.

Les marchandises voyagent librement le long de la voie navigable, arrivant régulièrement à destination à temps. Quelque 41 ports servent de points d'interconnexion à un vaste réseau routier et ferroviaire qui permet d'offrir un service complet de porte à porte.
 
L'Autoroute H2O est positionné stratégiquement en vue de jouer un rôle dynamique dans notre monde de marchés en pleine évolution, de routes congestionnées et de ports encombrés.

Un lien entre le monde entier et le centre des États-Unis et du Canada


L'Autoroute H2O débute là où le fleuve Saint-Laurent arrive dans l'océan Atlantique. Elle se rend jusqu'au cœur de l'Amérique du Nord, le port de Duluth étant son point le plus occidental. La majorité des ports de l'Autoroute H2O sont plus près des marchés européens que ne le sont les ports de la côte est ou du golfe du Mexique. Par exemple, Montréal est plus près de Rotterdam que la plupart des ports de la côte est. Cleveland est plus près de Hambourg que Baltimore, en milles nautiques.

L'Autoroute H2O dessert une région qui :

  • assure deux tiers de la production industrielle du Canada
  • crée plus du tiers du produit national brut du continent
  • produit presque la moitié des fèves de soya et du maïs des États-Unis
  • produit environ 40 p. 100 des biens manufacturés aux États-Unis


Grande capacité, grandes retombées économiques

  • La valeur des biens transportés sur l'eau en Amérique du Nord est évaluée à plus de 300 milliards de dollars par année.
  • Le commerce maritime sur l’Autoroute H2O engendre chaque année plus de 4,3 milliards de dollars en revenus personnels; 3,4 milliards de dollars en chiffre d’affaires associé au transport; et 1,3 milliard de dollars en taxes fédérales, d’État et locales.
  • Trois quarts du commerce international de la planète se fait par le transport maritime.